L’IEF dans le monde

Les lois ne sont pas les mêmes dans tous les pays Francophones.

Les expatriés ne savent pas forcément comment faire leur déclaration. Les lois locales concernent les nationaux et parfois les étrangers mais pas toujours! Certains pays refusent que leurs ressortissants pratiquent l’école à la maison mais pas les étrangers et d’autres pays l’interdisent pour tous! (Comme l’Allemagne par exemple.)

Au Quebec

La loi au Québec exige que tous les enfants reçoivent une éducation, mais l’école n’est pas l’unique moyen d’y parvenir. Ainsi, un article publié dans la Loi sur l’instruction publique stipule « qu’il n’est pas obligatoire de fréquenter l’école pour l’enfant qui reçoit à la maison un enseignement et y vit une expérience éducative qui. d’après une évaluation faite par la commission scolaire ou à sa demande, sont équivalents à ce qui est dispensé ou vécu à l’école. » Une fois que l’école est avisée, il n’y a aucune autre obligation. Ainsi, contrairement à ce que certaines personnes croient, il n’est pas nécessaire que les parents soient eux-mêmes diplômés. Ni que des inspecteurs évaluent la qualité de l’enseignement reçu ou accordent aux parents l’autorisation d’enseigner eux-mêmes à leurs enfants. Ou encore que les jeunes soient obligés de passer les examens du Ministère en fin d’année scolaire. Vous pouvez débuter l’éducation à domicile quand vous le voulez. Vous n’avez pas à attendre de permission pour le faire. Ce que vous devez savoir avant de commencer .: D’après le règlement sur l’enseignement à la maison, vous devez : – Commencer par envoyer un avis écrit au ministre et à la commission scolaire compétente. – Puis créer et envoyer un projet d’apprentissage au ministre . – Faire un état de situation et bilan de mi-parcours . – Participer à une rencontre de suivi . – Faire évaluer la progression de votre enfant annuellement . – Et pour finir faire un bilan de fin de projet.

En Belgique

Pour débuter l’IEF il faut signaler au Service Général du contrôle de l’obligation scolaire au moyen d’un formulaire spécifique. (déclaration d’enseignement à domicile). Au plus tard pour le 1er octobre de l’année scolaire en cours, que l’enfant suit un enseignement à domicile. En outre, il n’existe pas de dérogation pour inscription à l’enseignement à domicile en cours d’année scolaire .(sauf si le mineur est arrivé sur le territoire belge au cours de l’année scolaire). Fournir au Service Général du contrôle de l’obligation scolaire, et sur demande de celui-ci, les documents sur lesquels se fonde l’enseignement dispensé à domicile. Ce sont notamment les manuels scolaires et le matériel pédagogique employés, les cahiers, les productions écrite et un plan individuel de formation. L’Inspection peut effectuer un contrôle à tout moment. Il y a au moins un contrôle pendant l’année scolaire au cours de laquelle l’enfant atteint l’âge de 8 et 10 ans. Les épreuves sont écrites et organisées dans un bâtiment de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Au plus tard dans l’année scolaire au cours de laquelle l’enfant atteint ses 12 ans, les parents devront l’inscrire à l’épreuve externe commune organisée en vue de l’obtention du certificat d’études de base (CEB) . A 14 ans, il y a les examens organisés par le Jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles en vue de la délivrance des attestations d’orientation sanctionnant le premier degré de l’enseignement secondaire. Puis vers 16 ans, il y a la délivrance des attestations d’orientation sanctionnant le deuxième degré de l’enseignement secondaire.

En Suisse

Les parents ou les représentants légaux qui entendent donner eux-mêmes,aux enfants en âge de scolarité obligatoire., en avisent, par écrit, la commission d’école du degré concerné du lieu habituel de résidence de l’enfant. Cet avis indique les personnes chargées de l’enseignement et les mesures prises pour assurer à l’enfant un enseignement correspondant aux exigences générales des plans d’études. L’avis doit être renouvelé au début de chaque année et lors de chaque changement de lieu de résidence de l’enfant. Aussi, les parents qui entendent donner à leur enfant un enseignement communiquent leur décision par écrit à la commission de l’école du cercle scolaire. Par ailleurs, les personnes chargées de l’enseignement doivent disposer des compétences dans certains cantons et du matériel nécessaires. Donc qui permettent d’offrir un niveau d’éducation et d’instruction propre à atteindre les buts assignés à l’école, conformément à l’article 3 de la loi scolaire). Les parents fournissent les attestations nécessaires à cet effet ou leurs diplômes si besoin. Chaque parent est libre de retirer son enfant de l’école pour les raisons qu’il souhaite, en aucun cas on doit se justifier. Pour déscolariser un enfant sur un canton, il suffit d’envoyer un courrier au cercle scolaire de la région. Expliquant qu’à partir de telle date, vous instruirez votre enfant à votre domicile . Ce courrier n’est pas soumis à autorisation, il est un fait et non une demande. De plus, chaque année, un courrier vous pose la question à savoir si vous souhaitez continuer l’instruction en famille. Il suffit de leur répondre par courrier également.

En Espagne

Tout d’abord, un flou juridique indique que les parents ont les droit et devoir d’instruire leur enfant (droit constitutionnel) auquel l’administration espagnole répond que c’est effectivement le cas en dehors des heures d’école… L’école y est perçue comme un accomplissement de la démocratie après Franco. Cependant, dans certaines régions l’instruction en famille est autorisée..

En Italie

Déclaration annuelle et porter la preuve de sa capacité financière .(feuilles de paie à l’appui) et de ses compétences pédagogiques .(prouver que l’adulte a un niveau scolaire supérieur d’au moins deux ans de plus que l’enfant). Celle ci est suivie d’un examen standardisé par an, avec à priori la liberté de choix pédagogique, mais en réalité l’examen porte sur les programmes.

Au Luxembourg

L’instruction en famille n’est légale qu’ à l’âge du primaire.

En Angleterre

Tandis que dans ce pays les familles peuvent adapter en permanence leur pédagogie à leur(s) enfant(s) et situations, de la forme la plus structurée à la forme la plus informelle, sans craindre les évaluations, les sanctions ou autre intervention extérieure.

En Autriche

Autorisation annuelle et examen scolaire matière par matière par niveau scolaire. Pas d’examens nationaux, les parents choisissent le lieu du contrôle (ex : école alternative). Si les résultats sont négatifs, l’enfant est scolarisé.

Aux états unis

L’école à la maison est une pratique reconnue dans les cinquante états du pays, la moitié d’entre eux n’effectue aucun contrôle. L’unique obligation à propos de ce mode d’enseignement est de déclarer qu’on le pratique.

Related posts

Leave a Comment